Logements Royan

Royan (17)
-
Logement et Hôtel
  • Maîtrise d'ouvrage : TAGERIM
  • Montant des travaux : 5,7 M€ HT
  • Surface de plancher : 5 946 m2
  • Date de réalisation : 2011
  • Durée des travaux : 18 mois
  • Mission : Conception

Le projet est situé dans l’espace péri-urbain de Royan, sur un terrain qui présente une très légère pente qui remonte vers le fond de la parcelle. Les constructions environnantes sont constituées de pavillons et de petits collectifs.

Le parti d’urbanisme retenu est une urbanisation sous forme de projet d’ensemble reflet d’une urbanisation organisée et soucieux de la meilleure utilisation possible des sols. Nous avons proposé une démarche qui tend à favoriser l’intégration du projet à son environnement par une urbanisation sensible et un traitement paysager de tous les espaces de l’opération. Les accès et cheminements piéton bénéficient d’un traitement paysager de qualité, qui délimite naturellement la zone circulation et les limites de propriété. Sur la première partie de la parcelle un bâtiment en R+2 est implanté avec une marge de recul, de façon à respecter le gabarit et l’implantation des autre bâtiment de la rue. La marge de recul sera végétalisée, afin de créer un espace tampon entre l’espace publique et l’espace privée.

L’accès voiture à la résidence se fait par une voie privée à double sens, elle mène d’abord à des places de parking engazonnées de façon à limiter l’imperméabilisation du terrain, puis à un parking souterrain de façon à limiter l’impact visuel du parking dans le projet.

Les cheminements piétons forment des éléments structurants du projet, ils font l’objet d’une attention particulière de part leur matériau (béton désactivé rouge) et leur traitement paysager. Les espaces verts en pied des bâtiments constituent des « espaces tampon » entre les cheminements piétons et les appartements du rez de chaussée. L’implantation des constructions sur la parcelle a été étudiée de façon à limiter l’impact visuel de l’opération et d’éviter un effet de barre d’immeuble, tout en privilégiant l’aspect urbain grâce à un alignement du premier immeuble sur la rue.

Ce parti urbain est complété par un traitement paysager de qualité le long des limites de propriété qui complétera l’insertion dans le site de l’opération.

Nous avons proposé une architecture contemporaine, à volumétrie simple, composée d’un rez de chaussée et d’étage minéral (enduit taloché fin de trois nuances).

Les enduits, les pleins et les vides proposent un jeu mettant en valeur les volumes composés. La polychromie des facades, participe à l’animation de l’ensemble et les ouvertures plus hautes que larges sont disposées de façon à proposer un rythme dynamique et contemporain. Les couleurs et volumes ont été choisis de façon à privilégier une unité d’ensemble.




Partager ce projet