Reconversion du Stade Chaban Delmas

Bordeaux (33)
-
Urbanisme
  • Mission : Concours d'idées

Le projet de réhabilitation du stade de football de Chaban Delmas s’organise autour d’une idée principale : transformer un stade de football en Surf Contest. Pour cela, nous proposons d’aménager un bassin nautique produisant des vagues artificielles, destiné à la pratique du surf en loisir et en compétition. Autour de cette idée, nous venons articuler un ensemble de principes urbains associés à des nouvelles fonctions pour renforcer l’aménité du lieu.

L’approche patrimoniale du projet se fait sans nostalgie excessive. Nous ne gardons que ce qui nous semble utile à l’équipement de loisir : seules les tribunes visibles depuis les boulevards sont conservées pour offrir une capacité d’environ 5000 spectateurs, tout comme les deux « portes » qui marquent les entrées au nouvel équipement.

La parcelle s’organise le long d’un axe piéton, traversant l’ensemble du projet, et irriguant la totalité des bâtiments projetés. Le long de cet axe, nous aménageons des surfaces commerciales, toutes dédiées aux sports. Les équipements sportifs existants sont repositionnés dans des espaces surplombant les commerces. Ces éléments architectoniques rythment le mail commercial, ils affirment l’esprit sportif du projet.

Sur la partie arrière du terrain, des immeubles de bureaux, des logements, un hôtel et un parking en silos, viennent compléter le programme pour créer de la mixité : ils participent à l’acte urbain et sont conceptuellement liés aux espaces qu’il créent et qui sont créés autour d’eux. Le choix d’un équipement de loisir de cette sorte vient répondre aux attentes d’une population de surfeurs urbains pour qui, la distance trop éloignée des côtes océanes, ne permet pas de pratiquer leur loisir dans un laps de temps réduit (pose déjeuner, demi-journée).

Il s’inscrit dans une logique d’aménagement du territoire, plaçant Bordeaux et l’Aquitaine au cœur de l’industrie du surf en Europe, à l’image de la Californie aux USA, ou de la Gold Cost en Australie.

En faisant ressortir l’identité des lieux et la qualité d’un territoire « capable » comme l’entend Rem Koolhaas « un territoire, qui permet, qui incite et qui provoque », en s’appuyant sur la mémoire d’un lieu symbolique dans le cœur des Girondins, ce projet structurant accompagne la mutation urbaine de Bordeaux et lui offre, une identité complémentaire à celle de la « ville de pierre » et ce, pour répondre à ses ambitions de nouvelle Métropole millionnaire.


Partager ce projet