Stade Nautique Métropolitain

MERIGNAC (33)
-
Sport et Culture
  • Maitrise d'ouvrage : Bordeaux Métropole, Ville de Mérignac
  • Montant des travaux : 38 M€ HT
  • Superficie de plancher : 8 777 m2
  • Date de réalisation : 2020
  • Durée des travaux : 24 mois
  • Concours 2019 : Equipe lauréate - Eiffage concession + Banque des territoires de la CDC + Dalkia + UCPA
  • Mission : Complète, Associé à Chabanne Archi-Ingé.
  • AMO_Programmiste : ISC

La création du stade nautique métropolitain à Mérignac a pour ambition de doter la métropole d’un complexe aquatique permettant l’accueil de compétitions de natation d’envergure au travers du classement « Grand équipement » de la Fédération Française de Natation (FFN), mais également d’offrir aux habitants de nouveaux services et permettre la pratique d’activités sport-loisirs, bien-être, santé au plus grand nombre.

Le bassin principal intérieur de 50 m sera doté de 10 couloirs ainsi que des gradins de 1 200 places. Le projet comprend également un bassin d’apprentissage (150m²), un bassin nordique (5 lignes), un bassin de loisir (200m²), des espaces ludiques (pataugeoire, splash-pad intérieur et extérieur, tobogan, le tout sur 300m²), un bassin estival multi-activité (365m²).
Côté bien-être, le projet offrira un espace humide (hammam, sauna, bain froid, grotte a sel, bassin de détente, jacuzzi, douches sensorielles) et un espace forme et fitness de 500m². Les extérieurs seront quant à eux équipés d’un water jump, avec 8 pistes et tremplins de 5 à 10m pour découvrir d’incroyables sensations de glisse. Un restaurant de 300m² sera également intégré à l’équipement pour une expérience complète.
Les prestations sont conçues dans un esprit de renouvellement permanent de l’offre d’animation, rendues possibles grâce à la modularité des équipements (le bassin water-jump pourra par exemple servir aux clubs pour le canoë, l’entraînement au sauvetage côtier, le surf ou encore la plongée).

Ce « grand équipement » s’inscrit parfaitement dans l’environnement XXL qui l’entoure (stade, typologie de logements alentours), le parti pris architectural lui confère une forte identité tout en préservant une dimension intime de l’équipement se retrouve dans les terrasses, l’anse des plages, des balcons, des jardins suspendus : autant de lieux proposés pour le bien-être des usagers.

Structuré autour d’un axe Nord-Sud dédié aux circulations douces, le bâtiment s’ouvre sur un hall traversant avec de grandes baies vitrées plongeant immédiatement l’usager dans l’ambiance aquatique ! L’ensemble du bâtiment, de ses fonctionnalités, de ses usages est pensé dans sa relation à la lumière, en intérieur ou en extérieur : exposition Sud des bassins et jardins outdoor, gradins perpendiculaires à l’axe structurant Nord-Sud afin de ne pas subir d’éblouissement pendant les compétitions, minéralité de la façade Nord et transparence de la façade Sud, terrasse panoramique depuis le restaurant offrant une vue sur le paysage urbain et sur le bassin olympique.

Au-delà d’une conception bioclimatique maîtrisée (compacité, éclairage naturel abondant, protection des vents par barrière végétale…) la stratégie énergétique du projet est basée sur la sobriété, l’efficacité et le recours aux énergies renouvelables (Isolation performante, étanchéité à l’air soignée et vérifiée, couverture thermique, géothermie sur nappe, panneaux photovoltaïque). La gestion de l’eau basée est basée sur la réduction des besoins et la réutilisation des eaux de lavage.
Le projet offre également une forte végétalisation des espaces grâce à sa toiture végétalisée intensive.
Enfin, la technique s’efface derrière le ludique : le tremplin du Water-Jump gomme la présence de la chaufferie bois dans le paysage.

Partager ce projet