Caisserie ADAM

Saint-Hélène (33)
-
Bureau et Commerce
  • Maîtrise d'ouvrage : ADAM
  • Montant des travaux : 3,8 M€ HT
  • Surface de plancher : 9 100 m2
  • Durée des travaux : 9 mois
  • Mission : Complète
  • Date de réalisation : 2016

Double récompense : Le projet a reçu un prix national et un prix régional de la construction bois dans la catégorie des bâtiments industriels, la qualité de l’architecture ainsi que les solutions constructives ont été soulignées.

L’entreprise ADAM, premier fabricant français de packaging bois, a implanté son nouveau bâtiment à Saint Hélène, au cœur du Médoc. Le projet architectural s’inspire fortement de l’activité de la caisserie et de la philosophie de cette entreprise innovante qui place le territoire, la préservation de l’environnement ainsi que l’homme au centre de son activité. Ces trois thématiques ont été le fil conducteur de notre réflexion, dans la conception du bâtiment, dans l’approche environnementale, éco-responsable et dans l’aménagement intérieur des espaces de travail.

Le volume est compact, l’enveloppe est en bardage aluminium de couleur sombre, en bois et en verre favorisant ainsi son insertion dans le site. Le travail sur la façade fait écho aux étapes importantes du processus de production de la caisserie, le traitement de la matière première, sa transformation puis la finition qui sont progressivement retranscrits sur l’enveloppe du bâtiment.

Le stockage, la scierie, l’atelier sont habillés d’un bardage industriel classique, traitement brut de la façade en référence aux avivés, matière première brute du packaging en bois. Ce bardage industriel se transforme en cassettes aluminium laquées, sur le poste finition qui marque la fin de la chaine de production. La façade du poste expédition s’anime avec un bardage aluminium laqué « tri dimensionnel », projection d’une forme innovante vers laquelle le packaging bois pourrait tendre dans les années à venir…

Le bâtiment est ensuite paré d’un élément architectural en bois sur la façade de l’atelier, à l’image d’une caisse de bois incrustée dans le volume. Ce volume abrite les parties ingénierie, création, organisation, administrative et favorise les synergies entre les différentes entités de l’entreprise.

En phase avec l’engagement de l’entreprise ADAM en faveur du développement durable, le projet intègre de nombreux dispositifs conjuguant performances énergétiques et faible impact environnemental. Le recours à filière bois régionale, le recyclage de matériaux provenant de la production de la caisserie, permettent de réduire l’empreinte carbone de l’opération. Le pin des landes est utilisé pour la charpente des espaces de stockage ainsi que pour l’atelier, il est issu de forêts gérées durablement.

La compacité du bâtiment répond à une nécessité de limiter l’empreinte écologique de la construction, limite le linéaire de façade et donc les déperditions thermiques entre l’ intérieur et l’extérieur. Le bardage métallique offre une protection maximale contre les intempéries et sa double peau permet aux volumes d’être mieux isolés.

Dans cette démarche éco-responsable, le recyclage du stock défectueux de la caisserie sera utilisé pour optimiser l’acoustique. Sur les murs de l’atelier, ces caisses seront placées comme pièges à sons. Elles seront également utilisées en décoration d’intérieur, habillage des murs et création de mobilier. Les bureaux sont ouverts sur l’extérieur avec de grands vitrages, la consommation électrique des éclairages est ainsi maîtrisée.

À l’intérieur du bâtiment, les espaces de travail baignent dans une lumière naturelle optimale offerte par des fenêtres bandeaux orientées nord-est et de grandes nefs en toiture. Cette orientation des surfaces vitrées limitent les apports solaires et permet de réguler naturellement la température intérieure.

Les qualités spatiales du bâtiment sont optimisées afin de pouvoir répondre aux besoins de changement de machinerie, les surfaces pourront être adaptées en fonction des évolutions du système de production.

Les bureaux sont aménagés en espaces de co-working, pour les différents services jusqu’à présent cloisonnés, afin de favoriser la proximité entre les administratifs, les créatifs et la production, de créer des échanges et de tisser du lien social.

Un espace de repos et de restauration est créé, il est commun et sera partagé par l’ensemble des employés. Il offre aussi la possibilité d’être adapté en fonction des besoins de l’entreprise, réunions ou événements. Il est en relation directe avec la nature, les grandes baies vitrées offrent un panorama ouvert sur la forêt de pins qui jouxte le bâtiment.

L’émulation entretenue par l’architecte et son maitre d’ouvrage ont abouti à créer au delà du bâtiment, un objet architectural qui affiche une identité forte et audacieuse pour cette entreprise innovante. L’écriture architecturale contemporaine a été pensée et dessinée comme un écrin pour cette Entreprise au savoir-faire d’excellence, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV).

 












Partager ce projet